Le Biewer

Des Amours de chiens à découvrir ...

Histoire

 

Monsieur et Madame Biewer, des éleveurs allemands, constatèrent dans une portée de Yorkshires terriers la présence d'un chiot à panachure blanche envahissante. Intrigués par cette anomalie et conquis par la robe tricolore de ce bébé, Monsieur et Madame Biewer étudièrent la possibilité d'une mutation du gène récessif pie dans leurs lignées de reproducteurs. Ils commencèrent un travail de sélection, qui leur permit de créer en 1984, un petit chien présentant toutes les caractéristiques du Yorkshire terrier mais avec trois couleurs : bleu, blanc et or. En 1988, Monsieur Biewer présenta en exposition deux de ses sujets mais ceux-ci, ne correspondant pas pour les couleurs au standard du Yorkshire terrier, furent déclarés impropres à la reproduction.

 

Le 1er Décembre 2004, une mutation du Biewer donna naissance au Biro Yorkshire Terrier : chocolat, blanc et or. Le nom "Biro" provient des deux premières lettres des noms des éleveurs : "Bi" chenil RGIT, propriétaire Rosner, "De la foudre Showboy" et de "Ro" bertoKrah, propriétaire du chenil "Art of Highclass". La race a été enregistrée en tant que Biro dans deux clubs en Allemagne IBC et DHS.

 

Reconnaissance de la race

En France, ces races ne sont pas encore reconnues par la Fédération Cynophile Internationale (FCI), ni par la Société Centrale Canine (SCC). Elles sont pour l'instant portées par des amateurs et des éleveurs passionnés, essentiellement en Allemagne, dans les pays de l'est, mais aussi au Canada et aux U.S.A, en Russie etc... Dans certains pays, elles peuvent concourir dans les expositions canines de beauté.

 

Depuis quelque temps, un Club en France s'est mis en place : Le Biewer Club de France

On peut y obtenir des renseignements sur cette race... Le but, la reconnaissance de la race par la sélection et la traçabilité via les tests ADN et de filiation notamment. Il établit ainsi une généalogie pour chaque nouveau chien importé ou né en France et testé génétiquement, en se basant sur les pédigrées établis par les pays étrangers où les chiens peuvent participer aux expositions de beauté...

Plusieurs éleveurs français maintenant participent à ce beau projet et de plus en plus de Biewers vivent en France.
 

Répartition du Biewer et du Biro Yorkshire Terrier en Europe

 

L'Allemagne, pays d'origine du Biewer Yorkshire terrier, regroupe le plus grand nombre d'éleveurs mais la race se développe également en direction de l'Europe de l'Est (Lettonie, République Tchèque, Hongrie, Ukraine, Pologne...). L'Italie, la Suisse et l'Espagne en sont au même point que la France et débutent seulement l'élevage.

Des clubs, tels que l'IBC allemand, tiennent à jour la généalogie et l'évolution des Biewers Yorkshires terriers déclarés ce qui permet un traçage de la race. Ces bases de données sont indispensables. Elles constituent des outils fiables et incontournables pour les éleveurs qui travaillent pour produire des Biewers Yorkshires terriers correspondant au standard établi.

Standards

 

Chaque variante de couleurs du Yorkshire terrier a un standard propre, notamment au niveau des poids !

Merci de les lire avec attention afin de choisir en toute connaissance de cause votre futur chiot :

Standard du Biewer Yorkshire Terrier (Noir, Blanc et Or ou Bleu, Blanc et Or)

 

RAPPEL IMPORTANT

Les poids définitifs des chiots à l'âge adulte ne peuvent en aucun cas être estimés avec certitude.

Entretien et toilettage

 

Le toilettage du Biewer Yorkshire terrier est assez semblable au toilettage du Yorkshire terrier. Le poil long impose un brossage démêlant régulier, au moins une fois par semaine pour un chien qui vit en appartement et chaque jour pour un Biewer Yorkshire terrier qui bénéficie d'un jardin. Le démêlage doit être réalisé au peigne afin de ne pas laisser de nœuds. Des huiles permettent de faciliter cette partie du toilettage. Les poils de la tête sont relevés et tenus par un élastique ou une barrette pour dégager les yeux.

Un bain par quinzaine semble raisonnable, avec des shampoings adaptés au poil long. Pour limiter les salissures, il est préférable de raser le ventre et l'intérieur des cuisses en dégageant les organes génitaux et l'anus. Un après-shampoing aide au démêlage. Le poil est ensuite séché au sèche-cheveux.

Les oreilles doivent être rasées sur le tiers supérieur pour alléger le port et les poils longs de la tête sont attachés pour dégager les yeux. Les yeux et les oreilles doivent être nettoyés chaque jour. Les dents doivent être régulièrement examinées. Des produits existent pour supprimer le tartre, source de mauvaise haleine.

Les poils entre les coussinets des pattes sont coupés pour ne pas gêner la marche. Si le chien n'use pas ses ongles sur un sol extérieur dur, il est nécessaire de les faire couper régulièrement par le toiletteur ou le vétérinaire. Attention à ne pas couper la vive (partie qui saigne) ce qui est douloureux pour le chien !

(Texte tiré du site du Biewer Club de France)